Hors série créatif #2 : les ratés

Eh oui, les ratés ! Depuis 2016 que je tricote, j’ai eu mon lot de loupés – parfois parce que je n’avais rien pigé au patron, parfois pour d’autres raisons. Je me suis penchée sur la question il y a quelques semaines, parce que je trouvais très frustrant d’avoir passé du temps sur des objets que je ne portais pas ou plus.

Il y a bien sûr aussi l’aspect financier, que je place à titre personnel au second plan, puisque je peux récupérer la laine utilisée. Le temps « perdu », en revanche, ne se rattrape guère m’agace nettement plus : j’ai eu des horaires dingues pendant plusieurs années, donc peu de temps libre. Du coup, un objet tricoté non utilisé, c’est du temps « gaspillé » (même si dans l’absolu, on apprend de ses erreurs et tout et tout).

Bref, petit tour d’horizon de mes échecs, avec le pourquoi du comment !

BONNETS
Je me suis ratée sur un bonnet, que j’avais tricoté en vue de mon séjour au Canada il y a deux ans (vous savez, quand passer le périph’ n’avait rien d’une aventure, et qu’on avait besoin d’un visa pour passer la frontière et pas juste sortir de chez soi ?). Je l’ai beaucoup porté, mais la laine s’est détendue et il ne tient plus (trop grand, trop mou). Je ne sais pas encore ce que je vais faire de la laine naturelle (très épaisse), ni du fil doré (probablement l’injecter dans un pull ou un gilet, affaire à suivre).

J’ai aussi loupé un béret (tricoté après avoir vu Rebellion) – je l’ai un peu porté, et finalement il est tombé aux oubliettes (au point que je ne sais plus où il est). J’avais tricoté un headband tressé au point de riz avec les restes, qui est trop grand et que je ne porte donc pas non plus. Je ne connais personne d’intéressé, donc c’est parti à la benne à vêtements (c’est joli et tout à fait portable, mais je n’aime pas la matière).

Lire la suite
Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué | Laisser un commentaire

Journal créatif #13

J’ai eu un petit passage à vide en mars – la première semaine, parce qu’il a fallu retourner au bureau (ce qui signifie donc, moins de temps de tricot), et les suivantes, parce que j’avais tellement de temps libre que je ne savais plus quoi en faire (d’un coup, le fait de ne plus devoir rentabiliser le moindre moment de temps libre m’a laissée perplexe).

Je me suis donc un peu prise par la main, et j’ai commencé un pull, avec de la laine offerte par mon père à l’automne dernier ; le plan était de porter le pull pour aller le voir en avril, hahahahaha.

(Naïveté, quand tu nous tiens)

J’ai avancé ma robe sans conviction, jusqu’à tomber en rade de laine – il faut que j’en recommande, mais les frais de port sont à peu près aussi élevés que le prix de la laine, ce qui m’embête. Je pourrais en commander en plus, mais j’ai été prise d’une folie vertueuse, et j’ai décidé de ne pas commander de laine supplémentaire juste pour amortir les frais de port. Du coup ma robe est toujours en attente – cela dit, vu la saison, une robe chaude en mohair n’est pas nécessairement la priorité du moment, je devrais donc m’en remettre.

Je me suis quand même remise en selle à la fin du mois, puisque je me suis inscrite à non pas un, mais deux tests de patron (pour les non initiés, on reçoit un patron avant sa sortie pour le tricoter, vérifier qu’il n’y ait pas d’erreur et aider le/la designer à améliorer les instructions si c’est le cas).

Donc là je suis super occupée à stresser pour tenir les deadlines (spoiler alert : ça va le faire, mais déjà à la fac j’adorais me bricoler des plannings de révisions intenables pour m’empêcher de me relâcher) (mon psy ? Ca va, il a changé de voiture et il regarde pour une troisième piscine), du coup je ne fais plus rien d’autre.

J’ai quand même terminé la broderie entamée en janvier il me semble, je suis plutôt contente. Je voulais commencer la broderie or (mes parents m’ont offert un coffret découverte à Noël), mais du coup j’attends d’avoir fini, ou au moins bien bien avancé les deux tricots en test pour m’y mettre (j’ai quand même regardé une partie du cours pour savoir à quoi m’attendre) (non je n’avais pas bu au moment où j’ai positionné le motif, promis).

Un mois de mars un peu morose et en demi-teinte, donc, mais bon.

(Gros effort sur les photos, vous avez vu)

Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , | Laisser un commentaire

Poinsettia à la pastèque

Holala, regardez !

UN PULL PHOTOGRAPHIE AUTREMENT QU’AVEC UN ECLAIRAGE DOUTEUX !!!!!!

Je sais, je sais, c’est dingue, moi non plus je n’en reviens pas !

Bon en vrai on a surtout eu un bol monstrueux, parce qu’on a réussi à partir deux jours en Bretagne pile avant l’annonce du reconfinement de l’Ile de France (à la base on devait partir en novembre, j’avais refusé de faire un déplacement pro pour ne pas augmenter les risques de contamination et tout, et bim, confinement volume 2 une semaine avant le départ).

Nous avons donc ENFIN pu découvrir Saint-Malo (pour comprendre tout ce que ça implique, je vous renvoie ici), et j’en ai profité pour me faire photographier sous toutes les coutures dans mon nouveau pull.

(Presque)

(Parce que c’est un pull sans coutures)

(Hinhinhinhinhin)

(Ah si, un éclairage douteux, quand même) (c’est pour ne perturber personne)

Lire la suite
Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , , | 2 commentaires

Journal créatif #12

Soldat J’ai-toujours-une-bonne-excuse-pour-expliquer-mon-retard au rapport !

Non mais pour de vrai, la semaine dernière a été un peu mouvementée puisque c’était ma dernière semaine de travail (ouiiiiiiiiiiii), donc j’ai du retourner au bureau (noooooooooon), et j’ai mis un bon coup de collier pour tout terminer. Ce n’est donc pas sans fierté que je peux déclarer avoir quitté mes fonctions en n’ayant plus un seul document à ranger ni un seul dossier à traiter – mais en n’ayant pas eu le temps de prendre de photos pour le blog (on ne peut pas tout avoir). Et cette semaine j’étais très occupée à ne rien faire, ce qui n’aide pas.

Mais ! J’ai quand même pleiiiin de choses à vous montrer, et maintenant je vais avoir pleiiiin de temps pour m’entraîner à prendre de jolies photos (et rien d’autre à faire de mes journées).

En février j’ai donc :

  • terminé le pull vert entamé en janvier (il me reste quand même à pimper un peu toutes les noppes, bon courage à moi)
  • tricoté un gilet (en dix jours !!!), que j’ai même porté pour mon dernier jour de travail (j’aime beaucoup tricoter des couleurs impossibles à rendre en photo)
  • un peu avancé ma robe
  • commencé un col pour mon père (« commencé » étant le mot clé)
  • terminé le turban pour mon amie C., qui a le bon goût d’en être ravie. J’ai utilisé ce patron, mais le résultat est mitigé – je n’ai trouvé nulle part l’échantillon recommandé, donc impossible de savoir si mon tricot a les bonnes dimensions. Le résultat final est non, puisque pour recouvrir la tête je me suis retrouvée avec un rectangle au lieu d’un carré. 🤷🏼‍♀️

Ce n’est pas flagrant une fois porté, donc bon.

Bref, y’a plus qu’à prendre de jolies photos de tout ça et terminer ce qui est commencé (flemme de mettre des liens, j’ai un nouveau sac à main à admirer). Je fonde beaucoup d’espoir sur les quelques jours que j’ai prévus de passer en Bretagne la semaine prochaine (« Chériiiiii, tu peux prendre ce bonnet en photo ? Ah tiens, on prend le pull aussi, tant qu’on y est. Ah bon, je ne t’ai pas dit qu’il fallait aussi photographier ce gilet), en attendant de ranger le salon et d’avoir une lumière moins dégueulasse dans notre appartement (j’envisage d’acheter une ring light juste pour pouvoir faire des photos correctes de mes tricots, eh oui).

Sur ce, bonne journée, la bise, le gel hydroalcoolique, tout ça tout ça.

Publié dans Avec mes petits doigts | Laisser un commentaire

Marinière moderne #2

Janvier m’a (enfin) vue mettre un point final à la marinière commencée un soir de juillet et abandonné aussitôt après, puis repris sur mes pauses déj (quand j’avais encore un bureau).

J’ai utilisé le même patron que pour ma première marinière, cette fois-ci en supprimant le point fantaisie (par flemme, j’avoue tout). J’ai aussi tricoté des côtes simples au lieu de côtes torses (la flemme, toujours), et je l’ai un petit peu rallongée (environ 1 centimètre), pour avoir un peu plus de marge de manoeuvre quand je lève les bras.

Manque de pot, j’ai pris du poids ces dernières semaines, donc la marinière reste trèèès courte et est un peu plus ajustée que ce qui était prévu à la base, mais sayyy lâ viiiiiiie, comme on dit en perfide Albion.

Lire la suite
Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Journal créatif #11

Aaaaah alors, ce petit mois de janvier sans réouverture des restaurants, son petit couvre-feu de mamie à rhumatismes et ses sapins crevés abandonnés partout par des gens sans coeur ni âme ni lumière chez eux, pas de ma faute si le sapin a séché en deux semaines dans la grotte qui nous sert d’appartement ?

De votre côté je ne sais pas, mais moi, je termine le mois a) en vie b) pas alcoolique c) presque ruinée mais pas totalement quand même, donc c’est un résultat relativement satisfaisant.

J’ai pas mal tricoté ce mois-ci – je suis partie un peu dans tous les sens au début du mois, mais hé, la vie est courte, et on n’est pas enterrée avec ses pelotes.

Dans la catégorie « dispersion » :

  • j’ai commencé une robe (au tricot, oui oui), car y a-t-il une meilleure idée que d’entamer une robe au tricot quand on a déjà quatre ouvrages en cours, dont deux se mourant de solitude depuis presque un an ? Bien sûr que non ;
Lire la suite
Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

2020 en chaussures

Bon.

2020.

*rire nerveux*

J’avais zappé le bilan 2019 (trop de flemme), mais voici quand même un petit résumé : quinze achats (dont deux pour mon séjour au Canada), dix-neuf paires vendues ou jetées, soit une balance finale de -4 (je m’étais fixé l’objectif d’acheter au maximum quinze paires sur l’année). Fin 2019, j’avais fixé un objectif de douze nouvelles paires au maximum pour 2020.

En fin de compte j’ai été plus que raisonnable, puisque je n’ai acheté que neuf (9) (NEUF – NINE – NEUN) paires de chaussures, soit trois de moins que la limite que j’avais fixée.

Petit bilan photo (sur lequel il manque une paire de Bensimon, totalement ravagée et que j’ai eu la flemme de prendre en photo) :

Lire la suite

Publié dans Froufrous et falbalas | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Journal créatif #10

J’ai assez peu tricoté pour moi en décembre, puisque j’ai donné la priorité aux cadeaux de Noël – que vous avez déjà pu admirer dans toute leur (absence de) splendeur.

J’ai quand même mis la gomme pour terminer mon pull de Noël – avec le recul il est un peu court (tant pis), et l’encolure trop lâche. J’hésite encore entre défaire les côtes et les retricoter plus serrées, ou mettre un petit coup de crochet pour resserrer le tout.

N’empêche que j’en suis très fière – deux ans que je parlais de me tricoter un pull de Noël !

(Et j’ai même réussi à le porter sans que le vert n’ait déteint sur le blanc) (sur les blancs, devrais-je dire, puisque je suis tombée en rade de laine à la moitié du motif, mais que j’ai réussi à en trouver une très similaire et que j’ai donc pu tout finir à temps)

(Utiliser l’appareil photo ? Des photos portées ? Mais kessdonc ?)

Ensuite j’ai un peu avancé la blouse Edith, mais je manque de laine donc je l’ai laissée de côté une fois arrivée au bout de mes pelotes (la mercerie était fermée pour inventaire le jour où j’étais dans le quartier, et la flemme de traverser Paris pour une pelote, donc ça attendra mon prochain passage).

(Ca ne se voit pas trop, mais donc j’ai tricoté une partie du corps, les manches, et un des volants)

J’ai brièvement repris la marinière #2, j’ai pu avancer un petit peu la première manche le jour du réveillon (j’ai scrupuleusement laissé les tricots de côté entre le 31/12 et le jour où j’ai pris les photos).

Cela dit je vais être en panne de laine, donc je vais pouvoir la laisser de côté le temps d’en recommander (rassurez-vous, depuis je me suis dispersée en commençant deux autres tricots, je ne vais quand même pas avoir à me recentrer sur un seul ouvrage).

Et c’est tout pour décembre – j’ai hâte d’être au mois de mars et d’avoir pleiiiiiin de temps libre pour tricoter, coudre, broder, lire … D’autant que j’ai fait des stocks de laine (et que j’ai plein de tissus), suivant l’idée suivante (sur laquelle une amie et moi étions tombées d’accord il y a bien longtemps) :

  • quand on était étudiantes, on avait plein de temps pour les loisirs créatifs, mais pas vraiment l’espace ni les moyens nécessaires (puisqu’on n’avait qu’une chambre chez nos parents) ;
  • (plus ou moins) jeunes adultes en CDI et financièrement indépendantes, on a l’espace, les moyens, mais pas le temps ;
  • au chômage, on a (normalement) le temps, l’espace … mais plus les moyens.

Du coup j’ai décidé de stocker une partie de mon argent sous forme d’écheveaux et de coupons, comme ça cette fois-ci j’aurai le temps, l’espace, et les moyens ! (Et quand je n’aurai plus de stock, je retournerai travailler, j’entasserai de la laine et des tissus, puis je redémissionnerai, bis repetita)

Bref, j’ai plein de projets pour 2021 (être fauchée mais tricoter et coudre ce que j’ai en stock, trouver du travail une fois que j’aurai tout cousu et tricoter pour me racheter des tissus et des laines …). J’en profite pour vous souhaiter une bonne année, et surtout la santé, hein, hahahahaha.

(Haha)

Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , , | 2 commentaires

Hors série créatif #1 – cadeaux de Noël 🎄 🎁 🤶🏻

Aaaaah, les cadeaux de Noël.

*rire nerveux*

Je vous explique : j’avais commencé à y réfléchir en mars (OUI ET ALORS ?), je savais à peu près dans quelle direction aller, c’était cool. J’ai commencé à tricoter en août (le cadeau n°1 qui m’a fait pleurer du sang les premières semaines), quand je suis tombée sur une vidéo de je ne sais plus qui, à qui quelqu’un demandait si elle offrait des cadeaux tricotés à Noël.

Réponse telle que je m’en souviens : « Alors non pas du tout, parce qu’une fois mon père m’a dit « Ah non, tu ne vas pas faire comme ta mère et nous emmerder avec tes cadeaux faits main à chaque Noël », et je me suis dit qu’il avait raison. Le tricot c’est mon truc, il n’y a pas de raison que je l’impose aux autres. »

Hahaha.

Bref comme vous le savez j’ai décidé de continuer vaille que vaille, et tadaaaaaa !

J’ai commencé avec le châle pour ma mère, le modèle Lady Châtaignier. J’ai beaucoup douté de mon choix de laine – très sèche au tricot, mais je me suis rendu compte qu’elle s’adoucissait au fil des manipulations, donc j’ai continué. (J’ai percuté après coup que ma mère est corse, que le modèle a des feuilles de châtaignier et plus ou moins la couleur des châtaignes et que du coup c’était un joli clin d’oeil) (des fois je fais des associations d’idées sans même m’en rendre compte, c’est cool d’être brillante d’avoir un QI supérieur à sa pointure)

Le motif m’a donné du fil à retordre pendant un bon moment, je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs. Je pense que j’ai tricoté les 2/3 du châle en deux semaines, alors qu’il m’a fallu quasiment trois mois pour le premier tiers (le plus petit).

J’ai consciencieusement fait toutes les bouboules sans trop jurer, et j’ai même poussé jusqu’à faire la bordure en picots et avec toutes les petites noppes (que je n’ai pas prises en photos parce que je suis un boulet) (cela dit mon père est artilleur donc c’est plutôt cohérent) (bref). Honnêtement, ce n’est pas juste une bordure en picots et noppes, non : c’est une véritable déclaration d’amour à ma mère, c’est une preuve de mon pardon pour la fois où elle m’a accusée d’avoir fait une recherche de photos pour voir Whitney Houston quand son téton était sorti de son emballage (alors qu’avec le recul, ce forfait était plutôt à attribuer à mon frère, à mon humble avis, mais bon), ça montre que je ne lui tiens pas rigueur de la fois où elle a dit qu’elle irait chercher mon treillis de défilé au pressing et qu’elle m’a engueulée comme jamais quand je lui ai demandé si elle y était déjà allée ou non (non) (apparemment c’était quand même à moi de le faire), et je vais m’arrêter là avant de donner l’impression que je ne tricote que pour me venger. (Mais quand même) (donc au cas où ça vous aurait échappé, je déteste les noppes)

J’ai embrayé avec un duo de cadeaux pour Cher et Tendre – j’avais prévu un trio col/bonnet/chaussettes (je sais, normalement on assortit avec des mitaines, pas des chaussettes), mais j’ai laissé les chaussettes de côté pour les faire en dernier. Finalement je ne les ai pas faites, parce a) je ne pouvais plus voir de chaussettes en peinture b) c’était elles ou mon pull de Noël, et cet être de lumière qu’est mon partenaire de vie s’est sacrifié pour la bonne cause (je pense en toute sincérité qu’il en avait surtout marre de m’entendre hurler à la mort à chaque fois que je faisais une erreur dans un talon).

(En vrai ça rend bien, faut pas croire) (et l’intérieur du col est toudou toudou toudou, ce n’est pas pour rien qu’il s’appelle « The Snuggle is Real »)

Ensuite, un drame en trois actes pour les chaussettes destinées à mon frère (fan d’Harry Potter) ; j’ai tricoté une palme chaussette pointure 44 (POINTURE 44), impossible à enfiler.

De désespoir, je suis passée aux chaussettes pour mon père, qui s’enfilent (les miracles de Noël existent donc bel et bien !). Il me reste de quoi me faire une petite paire de chaussettes avec la laine qu’il me reste, comme ça on va pouvoir être assortis des pieds et on pourra poser pour le prochain catalogue Cyrillus.

J’ai ensuite repris les Dobby’s Christmas socks pour mon frère – QUI S’ENFILENT !!!! -, pour qu’il ne vienne finalement pas à Noël, et que je tente de les lui faire porter par mon père demain (le 26). Donc j’aurais pu tricoter ses babouches ses chaussettes tout tranquillement au lieu d’aligner frénétiquement les rangs, mais bon.

Comme le motif de balais rendait les chaussettes impossibles à enfiler, je les ai tricotées en couleur unie, et j’ai ensuite brodé le motif de balais avec un fil contrastant (un balai sur chaque cheville, j’étais au max de mes capacités nerveuses et de ma patience).

Petite nouveauté cette année, j’ai commandé des étiquettes à coudre sur mes tricots, et des autocollants pour fermer les emballages cadeau (que j’ai oublié de photographier). Je les trouve toutes mignonnes, sauf qu’en fin de compte elles ne vont que sur un cadeau, mais bon (plus que 99 à écouler, je tiens le bon bout). (Et aussi, j’ai oublié les petites étiquettes habituelles pour indiquer le nom du modèle, la composition et l’entretien. Vivement que ma démission prenne effet, que je récupère mon cerveau)

(Mon autre frère n’aime pas ce qui est tricoté ou fait main, donc j’ai acheté des cadeaux industriels à ce renégat cet ingrat ce rejeton de Satan je suis allée directement en magasin, n’allez pas croire que je l’ai oublié alors qu’il le mériterait, je me retiens simplement de lui imposer mon dada)

Et voilà ! C’en est fini de la saga des cadeaux de Noël, qui prend fin avec 5/6 sapins. J’ai rédigé ce billet en avance donc je ne sais pas encore si les cadeaux ont plu à tout le monde (je croise les doigts) (sauf Cher et Tendre, à qui j’ai fait essayé le bonnet et le col au fur et à mesure, et qui a hâte de pouvoir les porter – ou alors, il fait bien semblant). Je ne suis pas sûre de refaire des cadeaux tricotés l’an prochain (imposer son dada, tout ça tout ça), en revanche il faut vraiment que je trouve un moyen d’avoir de la lumière quand je prends des photos – promis, je ne suis pas un poisson rouge, je ne vis pas dans un bocal, et je n’oublie pas ce que j’ai fait toutes les cinq minutes.

(On parlait de quoi, déjà ?)

(Huhuhu)

Joyeux Noël !

Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , , , | 10 commentaires

Journal créatif #9

Popopopopopopopooooooo, je vous le dis tout de suite : j’ai terminé non pas un, non pas deux, mais bien TROIS cadeaux de Noël !!!!

Il m’en reste encore trois à tricoter ; honnêtement je ne sais pas si je vais y arriver, compte tenu du fait que j’ai déjà recommencé le cadeau n°4 et que c’est un échec total. Du coup je suis passée au 5 en attendant, histoire de ne pas rester sur une frustration totale (même si ça m’a fait « perdre » quatre jours de tricot). J’ai quand même un peu d’espoir, après tout les miracles de Noël existent, non ?

🎁 🎄 🎄 🎁

Forcément le reste n’a pas trop trop avancé, mais j’ai quand même trouvé le moyen de tricoter un petit peu pour moi (entre deux hurlements de rage sur le cadeau n°4, par exemple).

Ma marinière a bien avancé, mais il faut que je commence les manches pour pouvoir bien répartir les différentes rayures (et ne pas tomber en panne de couleur) ; la blouse Edith a moyennement avancé, mais ça ne m’a pas empêchée de commencer mon tout premier … PULL DE NOËL !!! Ca fait des années que je veux m’en tricoter un, je doute de pouvoir le finir à temps pour le porter (sauf à sacrifier les cadeaux qu’il me reste à tricoter), mais tant pis. Vous noterez une légère monomanie question couleurs, mais tout va bien tout est sous contrôle. (J’ai encore un autre pull à tricoter en vert, et j’ai failli acheter de la laine verte ce mois-ci, mais tout va bien, tout va bien, je maîtrise la situation, tout va rentrer dans l’ordre)

C’est tout ce que j’ai à vous montrer ce mois-ci (novembre a été un peu compliqué, et je pèse mes mots), mais je ferai un petit article spécial Noël quand j’aurai fini les cadeaux et qu’ils auront été offerts.

A dans quelques semaines !

Publié dans Avec mes petits doigts | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire